Randonnée aux Lacs de Morgon dans le parc du Mercantour

3 Sep 2018 | Blog Randonnée

C’est la rentrée de septembre mais la saison de la randonnée n’est pas encore terminée ! Avant de partir traverser la Vanoise pendant six jours, je profite d’un weekend pour faire une petite préparation physique aux Lacs de Morgon dans le parc national du Mercantour. Une randonnée sans difficulté avec un bivouac à laquelle je convie mon binôme de randonnée Tom, originaire de l’Ubaye, qui comme moi est grand amateur de montagne et de photographie.

Lui et moi avons partagé des nombreux moments sur les sentiers de haute montagne : dans l’Ubaye d’abord, vallée des Alpes où nous avons souvent passé nos vacances ensemble, mais aussi dans le Vercors, le massif du Thabor et le Mercantour. Cela fait cependant un moment que nous n’avons pas randonné ensemble et nous saisissons l’occasion pour nous donner rendez-vous au Camp des Fourches pour partir bivouaquer et faire de la photo dans le Mercantour le temps d’un weekend.

Arrivés au lieu de rendez-vous le soleil brille mais quelques gros nuages pointent leur nez à l’horizon. Cela tournera peut-être à l’orage mais nous décidons de partir quand même car j’ai repéré sur la carte une petite grotte dans le secteur qui pourra nous servir d’abri au cas où le temps se dégrade. Nous prenons d’abord la direction du Col de Fourches tout proche, qui nous dévoile un panorama sur un grand alpage de cette partie de la Haute-Tinée appelé Salso Moréno. Ce beau vallon est entouré de plusieurs hauts sommets qui lui donnent un aspect d’amphithéâtre : le Rocher des Trois Évêques, la Tête Carrée, le Castel de la Tour et la Cime de Pelousette. Nous descendons dans le vallon en suivant le GR5 – GR56 (tour de l’Ubaye) puis arrivés au torrent nous bifurquons vers l’est sur un sentier secondaire qui remonte vers le Vallon de la Cabane et les Lacs de Morgon. Le temps change progressivement, devenant gris et venteux. La pluie ne tombe pas encore mais semble probable, ainsi nous décidons de remonter vers une petite grotte pour y passer la nuit plutôt que de risquer de bivouaquer sous nos tentes si le vent se fait trop fort. L’accès à la grotte est situé sur une pente assez raide mais nous y parvenons sans difficulté. L’endroit est peu profond et l’ouverture est large mais nous avons fait le bon choix car nous y sommes totalement abrités du vent. C’est l’occasion de sortir saucisson, fromages, bouteille de Côte du Rhône et enceinte portable pour casser la croute en admirant le joli panorama depuis notre promontoire. Nous passons une nuit fraiche bien emmitouflés dans nos duvets zéro degré, bercés par de la musique indienne.

Nous quittons la grotte tôt le lendemain matin afin de descendre remplir nos gourdes dans un torrent pour préparer un café manger et un morceau. Le ciel est bleu mais le soleil n’a pas encore franchi les cimes environnantes et nous nous dirigeons vers les Lacs de Morgon pour profiter de la lumière idéale à la photographie. Nous passons deux bonnes heures sur les rives des différents lacs à tenter de capter les meilleurs lumières avec les bons cadrages jusqu’à ce que le soleil se fasse trop dur. Après avoir pris un petit encas nous redescendons vers le vallon de la Cabane et le Salso Moréno puis remontons au Col des Fourches et au parking du camp. Nous nous y quittons en début d’après-midi, Tom partant vers Nice et moi vers Die par le Col de la Bonnette.

Itinéraire de la rando téléchargeable au format Google Earth en cliquant ici

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles de randonnée

Pin It on Pinterest

Share This